Programme assistance

De plus en plus de germes résistent aux antibiotiques

Retour à la liste

De plus en plus de germes résistent aux antibiotiques

Certains germes, tels que les bactéries et les virus, deviennent de plus en plus résistants aux antibiotiques rendant ceux-ci de moins en moins efficaces pour prévenir et pour traiter les infections et les maladies.

Enjeu
On observe une inquiétude croissante partout dans le monde concernant le fait que certains germes, tels que les bactéries, les virus, les champignons et les parasites, deviennent de plus en plus résistants aux antibiotiques. Par conséquent, de moins en moins d'antibiotiques sont efficaces pour prévenir et pour traiter les infections et les maladies.

Contexte
Jusqu'aux années 40, époque où les médicaments antimicrobiens tels que les antibiotiques ont été découverts, les gens souffrant d'une maladie infectieuse comme la tuberculose, la pneumonie et les maladies transmissibles sexuellement mouraient souvent parce que les traitements qu'on leur administrait n'étaient pas très efficaces. Avec la découverte de nouveaux médicaments, notre capacité de combattre les maladies s'est améliorée de façon spectaculaire. Cependant, ces dernières années, certains germes ont développé une résistance à ces médicaments.

Les causes de la résistance aux médicaments
On croit que la principale cause de la résistance est une utilisation abusive ou un usage incorrect des médicaments tels que les antibiotiques pour la prévention et le traitement des infections chez les humains, les animaux et les plantes. Les germes sont «rusés». Ils se modifient constamment, s'adaptent à leur environnement et ont la capacité d'adopter les caractéristiques d'autres germes. Lorsque les antibiotiques sont utilisés de façon incorrecte, les bactéries faibles sont détruites, alors que les plus fortes et les plus résistantes survivent et se multiplient. De plus, les germes qui développent une résistance à un antibiotique en particulier ont la capacité de développer une résistance à un autre antibiotique. On appelle cela une résistance croisée.

Des liens directs ont été établis entre le fait de donner des médicaments antimicrobiens à des animaux et le développement de la résistance chez l'humain. La salmonelle est un exemple de résistance aux médicaments, puisqu'elle peut se transmettre des animaux aux humains par le biais de la chaîne alimentaire. D'autres facteurs causent la résistance, dont un diagnostic incorrect qui mène à une mauvaise prescription de médicament, ou le fait de prendre des antibiotiques en ne respectant pas les instructions.

Vous pouvez être exposé à des germes résistants de la même façon que vous contractez d'autres maladies infectieuses, par des aliments, de l'eau ou du sol contaminés, des pratiques sexuelles non sécuritaires, le contact avec des personnes ou des animaux infectés, ou lors d'un traitement dans une clinique ou un hôpital. Les germes résistants aux médicaments peuvent aussi entrer au Canada par l'entremise d'aliments importés ou par des voyages à l'étranger.

Prévenir la résistance aux médicaments
Vous pouvez contribuer à la prévention et à la réduction de la résistance aux médicaments en respectant les étapes suivantes :
• Éviter d'utiliser des savons antibactériens et des produits nettoyants qui «combattent les bactéries». Nettoyer avec un savon régulier et de l'eau, ou désinfecter avec du vinaigre ou un agent de blanchiment domestique est habituellement efficace.
• Lavez-vous les mains régulièrement avec du savon ordinaire et de l'eau durant au moins 20 secondes. Il s'agit là du moyen le plus efficace de prévenir toute forme de maladies infectieuses.
• Faites-vous vacciner, faites vacciner vos enfants et faites le suivi nécessaire.
• Conservez, manipulez et préparez vos aliments de façon hygiénique. Lorsque vous préparez des aliments, assurez-vous de nettoyer vos planches à découper et vos couteaux avec de l'eau et du détergent. Lavez avec soin tous les fruits et légumes que vous prévoyez manger crus.
• Si votre eau provient d'un puits, faites-la analyser deux ou trois fois par année.
• Si vous travaillez avec du bétail, assurez-vous que les conditions sont hygiéniques afin que les antibiotiques ne soient pas aussi souvent nécessaires. Suivez les instructions pour l'usage et l'élimination de médicaments à usage vétérinaire.
• Pratiquez et enseignez des pratiques sexuelles sécuritaires.

Une utilisation sensée des médicaments
Poser le bon diagnostic est la première étape au traitement efficace de toute maladie infectieuse. Consultez votre médecin pour obtenir un bilan de votre santé et sachez que les antibiotiques ne sont pas efficaces contre toutes les maladies. Par exemple, 90 % des rhumes et des grippes, de même que la toux, les maux de gorge, les malaises et la douleur qui les accompagnent, sont causés par des virus et les antibiotiques ne seront pas efficaces contre ces maladies. De plus, certains germes peuvent être traités plus efficacement avec des médicaments conçus spécialement pour eux.
• Prenez vos médicaments en suivant les conseils d'un médecin ou d'un pharmacien. Ne cessez pas de prendre vos médicaments avant la fin du traitement, à moins que ce médicament provoque des effets indésirables sérieux et que votre médecin vous demande de cesser de les prendre. Même si vous vous sentez mieux, prenez la totalité du médicament tel qu'on vous l'aura prescrit pour s'assurer que tous les germes sont détruits.
• Ne partagez pas vos médicaments avec d'autres personnes. Prendre un médicament inapproprié ne fait qu'aggraver le problème de la résistance.
• Ne jamais éliminer des médicaments inutilisés ou dont la date est périmée en les jetant dans la toilette, dans l'évier ou dans la poubelle. Les ingrédients actifs se retrouveraient dans la nappe phréatique et pourraient contribuer à augmenter notre résistance.
• Renseignez-vous pour savoir si votre pharmacien offre un programme de recyclage des médicaments qui permet d'éliminer les médicaments inutilisés de manière à protéger notre environnement. Si aucun programme n'existe dans votre région, rendez-vous aux installations de stockage des déchets de votre municipalité pour les éliminer comme il se doit.

Source : Santé Canada